Résistance en traction d’un assemblage riveté

L’utilisation de rivets aveugles pour assembler des pièces de façon permanente fournit une solution pratique lorsque l’accès pour l’outillage se trouve limité sur un des côtés du joint riveté. Le travail de conception pour ce type de joint riveté ne se limite pas à choisir un rivet arborant une résistance en traction et en cisaillement qui dépasse le chargement actif dans le joint.

En effet, le fonctionnement même des rivets aveugles limite la surface d’épaulement qu’ils offrent sur la pièce du côté aveugle. Ceci peut mener à une défaillance de l’assemblage lorsque, pour une force de traction inférieure à sa résistance, le rivet réussit à déformer suffisamment la pièce du côté aveugle pour passer au travers (Figure 1 ci-bas).

Alcoa Innovation a mené, en collaboration avec le CRIQ, des tests en laboratoire pour mesurer, à l’aide d’une colonne de traction instrumentée, la résistance en traction d’un assemblage riveté sur des plaques en aluminium. Les résultats de ces tests ont permis d’évaluer l’impact de l’épaisseur de la plaque sur la résistance du joint et de valider un modèle structurel, élaboré par éléments finis, du joint riveté.

Ce modèle constitue maintenant un outil fiable pour évaluer la résistance en traction réelle de joints rivetés et pour améliorer la conception d’assemblages rivetés.

Pour en savoir plus, lire l’article complet ici.
 

Figure 1 – Exemple de défaillance de l’épaulement du côté aveugle